Activité biologique des sols sous prairie



Protocoles de mesure de l'activité microbienne :

L’activité biologique donne une idée de la qualité d’un sol et de sa capacité à dégrader la matière organique.

Des prélèvements de sol sont réalisés sur 36 parcelles de prairies gérés en PTD suivies, au début du printemps.
6 échantillons sont ainsi prélevés par les techniciens de la CAVEB sur 3 zones de la parcelle, au niveau de l’horizon 0-25cm et à l’aide d’une tarière. Les 6 échantillons sont ensuite mélangés puis tamisés avec un tamis à 4 mm.

Zone de prélèvement à l'aide d'une tarière
Zone de prélèvement à l'aide d'une tarière
Tamis à 4mm
Tamis à 4mm

Pour chaque prélèvement, 500g sont pesés puis envoyés au SEMSE, le Services et Etudes en Microbiologie des Sols et de l'Environnement de Dijon, afin d’être analysés. Afin de préserver les microorganismes du sol et de ne pas affecter leur population, les échantillons de sol sont maintenus au froid pour le transport et le stockage.

Echantillons de sol
Echantillons de sol

 

Les échantillons sont soumis à une fumigation au chloroforme. Cette action détruit les parois cellulaires des microorganismes et permet de doser le carbone organique issu de ces microorganismes. Le pH de la suspension de sol est également mesuré. Ces mesures permettent de chiffrer la biomasse microbienne de chaque parcelle suivie.

 

 

Les mesures de biomasse sont complétées par des mesures de biodiversité fonctionnelle, c’est-à-dire la capacité des microorganismes à utiliser divers type de substrats chimique. Cette mesure est réalisée par l’utilisation d’un indicateur coloré et analyse de la couleur par spectrométrie.

Toutes ces mesures sur la biologie du sol sont réalisées à la mise en place du PTD (année 1), mais seront également répétées à la fin du projet (année 4) afin d’étudier l’influence de la gestion des prairies en PTD.

Suivi des actions et impacts du projet :

Les données disponibles actuellement correspondent à l’état initial des exploitations, c’est-à-dire à la mise en place du PTD. Les résultats des analyses des prélèvements de sol donnent des indications sur la biodiversité de la vie du sol et sa capacité à transformer la matière organique et organiser le milieu. Les résultats finaux, 4 ans après la mise en place, devraient pouvoir indiquer si la gestion des prairies en pâturage tournant dynamique permet de stimuler l’activité biologique du sol.

 

Les indicateurs peuvent être suivis en fonction du type de prairie qui a été prélevée : une prairie temporaire est une prairie qui a été semée il y a moins de 5 ans, tandis qu’une prairie permanente désigne une prairie ancienne, peu travaillée, qui a été semée il y a plus de 10 ans. Ils peuvent également être suivis en fonction de la zone géographique dans laquelle se trouve l’exploitation : la zone agricole de BOCAGE ou la zone agricole de GÂTINE ET PLAINE du sud du département des Deux-Sèvres.

Département des Deux-Sèvres : périmètre de la Zone Agricole de BOCAGE et périmètre de la Zone Agricole de GATINE ET PLAINE

accès grand public
accès partenaires seulement


  • La biomasse microbienne représente la part vivante de la matière organique du sol, exprimée en pourcentage du carbone organique total, elle est corrélée au pH du sol.
    La microbiologie du sol peut être analysée à travers la biomasse microbienne, c’est-à-dire le poids et la proportion des microorganismes qui constituent le sol, mais aussi par leur activité métabolique.

Suivi de la biomasse microbienne selon :


> les types de prairies : temporaires ou permanentes


> les types de zones agricoles : BOCAGE ou GÂTINE ET PLAINE


> les types de pâturage : Bovins Lait, Bovins viande et Ovins

mise à jour :  28/12/2017

accès grand public
accès partenaires seulement


  • L’activité métabolique globale (AWCD) mesure la capacité des microorganismes du sol à consommer un certain nombre de substrats carbonés. Plus elle est élevée, plus les microorganismes du sol sont actifs.

Suivi de l'activité métabolique globale selon :


> les types de prairies : temporaires ou permanentes


> les types de zones agricoles : BOCAGE ou GÂTINE ET PLAINE

mise à jour :  28/12/2017

accès grand public
accès partenaires seulement


  • L’indice de biodiversité fonctionnelle (IBF) donne une estimation de la diversité des différents types fonctionnels de micro-organismes. Plus cet indice est élevé, plus la population de micro-organismes est riche et donc capable de consommer un grand nombre de substrats différents.

Suivi de l’indice de biodiversité fonctionnelle selon :


> les types de prairies : temporaires ou permanentes


> les types de zones agricoles : BOCAGE ou GÂTINE ET PLAINE

mise à jour :  28/12/2017

accès grand public
accès partenaires seulement


  • Compilation des données de sol par zone agricole :
    BOCAGE ou GÂTINE ET PLAINE

mise à jour :  22/01/2018

accès grand public
accès partenaires seulement


  • Analyse des données de sol par zone agricole :
    BOCAGE ou GÂTINE ET PLAINE

mise à jour :  22/01/2018

Protocoles pour le suivi des communautés de lombriciens :

l’Observatoire Participatif des Vers de Terre

Le protocole Test Bêche Vers de Terre (TBVT) de l’Université de Rennes 1 est le protocole choisi pour le suivi des parcelles. Ce protocole fait partis des protocoles standardisés utilisé pour l’Observatoire Participatif des Vers de Terre.

Le protocole Test Bêche Vers de Terre de l’Université de Rennes 1

Le protocole a été réalisé en 2015 et 2016 sur 36 parcelles avant la mise en place du Pâturage Tournant Dynamique. Cette première analyse a permis de définir l’état initial des parcelles. Le suivi en 2018 et 2019 permettra d’analyser l’impact de la méthode sur la communauté lombricienne.

La mise en place du TBVT doit se faire sous des conditions standardisées. Lors de l’état initial, les prélèvements se sont faits au printemps lors de l’activité maximale des lombriciens et avant tout travail du sol. Le sol était humide et avec des températures comprises entre 5 et 11°C.

Dans chaque parcelle, 6 blocs de sol de 20*20cm de coté et 25cm de profondeur ont été décaissés. Ces blocs ont été minutieusement effrités afin de récupérer chaque ver de terre. Pour chaque bloc, les vers récoltés sont placés dans des piluliers de formol (4% d’une solution mère à 30%) pour être conservé jusqu’à leur identification.

Au laboratoire de l’Université de Rennes 1, chaque ver de terre est déterminé au niveau infra-spécifique et classé par stade de maturité. Ils sont ensuite pesés individuellement.

Avant le traitement de données, le nombre et le poids des individus prélevés sont corrigés pour obtenir une abondance et une biomasse par mètre carré.

Les tests statistiques ont été effectués à l’aide du logiciel R studio.

Suivi des actions et impacts du projet :

Les indicateurs peuvent être suivis en fonction de l'âge de la prairie qui a été prélevée (moins de 1 an, de 1 à 5 ans et plus de 5 ans) et du type de prairie : une prairie temporaire est une prairie qui a été semée il y a moins de 5 ans, tandis qu’une prairie permanente désigne une prairie ancienne, peu travaillée, qui a été semée il y a plus de 10 ans. Ils peuvent également être suivis en fonction de la zone géographique dans laquelle se trouve l’exploitation : la zone agricole de BOCAGE ou la zone agricole de GÂTINE ET PLAINE du sud du département des Deux-Sèvres.

Département des Deux-Sèvres : périmètre de la Zone Agricole de BOCAGE et périmètre de la Zone Agricole de GATINE ET PLAINE

accès grand public
accès partenaires seulement


  • L’abondance lombricienne totale, exprimée en nombre d’individus par mètre carré, est le nombre total de vers de terre prélevés dans les 6 blocs de chaque parcelle rapporté au mètre carré. Plus l’abondance lombricienne totale est élevée plus l’état biologique du sol est considéré comme satisfaisant.

Suivi de l’abondance lombricienne totale selon :


> l'âge et le type de prairies : temporaires ou permanentes


> les types de zones agricoles : BOCAGE ou GÂTINE ET PLAINE


> les types de pâturage : Bovins Lait, Bovins viande et Ovins

mise à jour :  28/12/2017

accès grand public
accès partenaires seulement


  • L’abondance par groupe fonctionnel, exprimée en nombre d’individus groupe fonctionnel et par mètre carré, est le nombre total de vers de terre prélevés dans les 6 blocs de chaque parcelle rapportée au mètre carré et selon son groupe fonctionnel. On considèrera un état biologique du sol comme satisfaisant si tous les groupes fonctionnels sont représentés par au moins une espèce.

Suivi de l’abondance lombricienne par groupe fonctionnel selon :


> l'âge des prairies : moins de 1 an, de 1 à 5 ans et plus de 5 ans


> les types de zones agricoles : BOCAGE ou GÂTINE ET PLAINE


> les types de pâturage : Bovins Lait, Bovins viande et Ovins

mise à jour :  28/12/2017

accès grand public
accès partenaires seulement


  • Compilation des données de sol par zone agricole :
    BOCAGE ou GÂTINE ET PLAINE

mise à jour :  22/01/2018

accès grand public
accès partenaires seulement


  • Analyse des données de sol par zone agricole :
    BOCAGE ou GÂTINE ET PLAINE

mise à jour :  22/01/2018